Thés sombres “Pu erh” ou “Pu’er”
Commentaires fermés sur Thés sombres “Pu erh” ou “Pu’er”

Que ce soit comme moyen de paiement, cadeau noble ou pour simplifier le transport, le thé pressé est utilisé pour diverses raisons depuis la dynastie Han.

Du nom d’une ville située au coeur de la province chinoise yunnan, les thés pu’er existent depuis des siècles et sont issus du camellia sinensis, sont aussi appelés thés sombres. Ils se classent en deux catégories, le « cru » et le « cuit »

  • Le pu’er cru est le plus ancien , il s’agit d’un thé vert produit selon le processus kaimairi à qui l’on fait subir un vieillissement. Après la cueillette on laisse flétrir le thé, le lendemain on fait sécher les feuilles au soleil, il s’agit d’une sorte de torréfaction naturelle qui empêche l’oxydation des feuilles. On garde un plus haut taux d’humidité qu’un thé vert standard pour permettre le vieillissement. la bonification, étape fondamentale qui donne sa spécificité au thé, consiste à placer le thé jusqu’à 20 ans dans une cave d’affinage. ce vieillissement engendre une oxydation contrôlée, le thé gagne en puissance aromatique et en douceur mais perd en vivacité et développe la saveur umami.
  • Le pu’er cuit a été développé à la fin des années 1970 ,en réponse à une demande croissante du thé pu ‘er cru. Il s’agit du même processus de départ que le pu’er cru, c’est au moment de la bonification que le thé est placé sous des bâches ou une couverture végétale dans une pièce à chaleur et humidité constante. Après quelques jours les feuilles sont brassées. le thé reste ainsi pendant 40 à 50 jours, puis est étalé au sol pour le séchage naturel pendant environ 3 semaines. Son arôme est plus fort avec une légère note terreuse, ses feuilles plus foncées.

Tea cake Pu erh

Un Tea Cake

Commercialisé en galette, ce qui permet de contrôler l’oxydation et sa conservation. Il vous suffit de casser un morceau pour récupérer la quantité nécessaire pour votre boisson. Celui-ci peut s’infuser jusqu’à 5 fois.

Comment le déguster ?

Le pu’er cru est un thé à part: c’est seulement après une période de bonification en cave qu’il affirme son caractère. Les saveurs florales auront besoin d’un laps de temps compris entre 1 et 3 ans pour se développer; les saveurs fruitées, elles, se perçoivent surtout après 3 à 5 ans. Enfin, les saveurs sucrées se manifesteront après 5 à 10 ans et les saveurs de fruits secs après 10 ans.

Préparation: dosage 3 g de thé

  • 1ère infusion: eau à 95°C pendant 30 secondes dans un Kyusu, 25 secondes dans un Gaiwan
  • 2e infusion: eau à 95°C pendant quelques secondes
  • 3e infusion: eau à 95°C pendant quelques secondes

Tenté de goûter la différence?

Le Monde des épices vous propose son pu erh cuit en feuilles et son pu erh cru en galette tea cake ( 4 ans d’âge)

0

TOP